Historique

L’histoire de la Précision Mécanique Ronse commence avec Robert De Meue et son beau frère Arsène Dumortier. En 1922, ils veulent avoir leur chance dans le Nord de la France où ils pouvaient s’engager comme contremaitres dans l’entreprise de construction Duvivier et Six-en-Roubaix. Ils ont pris la décision de le faire pour leur propre compte. Cela allait si bien que les deux renaisiens avec quelques amis fondent une entreprise à Roubaix même où les machines à viande ont été construites. Déçu par des désaccords avec leurs partenaires d’affaires mais renforcés par leur expérience, Robert et Arsène leus tournent le dos et reviennent à Renaix où ils ont commencés un atelier de construction et une fonderie en bronze.

Le 15 août 1926, Robert De Meue, Arsène Dumortier et Gustave Derijcke ont signés le document qui officialise "l’ Atelier pour Construction Mécanique". Dans une annexe de l’ancien restaurant de l’hôtel Flamant au boulevard de la gare, ils ont commencés avec la construction de machines spécialement utilisées dans l’industrie du textile. Dans les années 20, l’industrie textile était l’industrie la plus importante de Renaix et ainsi une grande partie de notre clientèle. A 7 ouvriers ils fabriquaient les pièces de rechange pour les premières voitures et d'autres travaux précis.

Le bâtiment de la gare était trop petit et en 1937 la firme déménage vers la rue de l’éléphant, juste en face où P.M.R. est situé actuellement. Après le déménagement, le nom change aussi en « La Précision Mécanique de Renaix ». Le partenariat visait la construction d’outils, leur commercialisation et la fusion de métaux. La fonderie de bronze n’a pas été retenu mais continué par Gustave Derijcke. Le père Dumortier prend son fils André comme employé.

Après la guerre en 1944, Marcel De Meue débutte et passe par tous les niveaux de la société. A cette époque, la firme se spécialise dans la fabrication de pièces et de machines en acier inoxydable pour la préparation et la teinture de tissus.

En 1962, Robert De Meue décède et son fils Marcel prend la Direction de la Précision Mécanique de Renaix. Le parc à machines s’élargit, tournage, fraisage, meulage mais aussi la rectification de tôles et encore une fois le bâtiment devenait trop petit. On n’a pas à chercher bien loin: le bâtiment de l’autre côté de la rue était à vendre. En 1967, ils déménagent vers la fabrique Van Caeneghem. Et là se trouve encore P.M.R. aujourd’hui.

Après la mort d’Arsène en 1972, son fils André est devenu partenaire dans la société et est très occupé avec le côté administratif de l’affaire. Marcel a pris la direction technique. A ce moment, 80% de la production a été réalisée par l’industrie textile. Suite à la crise dans ce secteur on a recherche d’autres possibilités.

1984 est une autre étape importante pour l’entreprise. Michel de Meue arrivait dans la société à partir du moment où elle s’appelle  Précision Mécanique Ronse et se sépare de sa firme sœur Servo-Center. P.M.R. devenait ainsi 100% dans les mains de la famille De Meue. Il y avait une expansion en terme de personnel, du parc à machines et l’espace de travail. En outre, le bureau d’étude s’est élargi et informatisé.

Jusqu’en 1993, le papa Marcel et le fils Michel restent ensemble pendant des turbulences économiques. Cette année là , Michel devient directeur.

Michel a conduit la société au-delà du millénaire, l’euro et les crises bancaires. C’est excellent, la preuve en est que plusieurs personnes travaillent chez P.M.R. depuis 30, 35 et même 40 ans. Les deux dernières années avant son décès, Michel était gravement malade. IL a continué à suivre tout à la perfection jusqu’à ce qu’il nous quitte en 2013.

Les héritiers continuent P.M.R. avec le même but. La livraison de travail de qualité avec la plus grande flexibilité.